jeudi 8 août 2013

Insaisissables, la brillante illusion



Les quelques critiques que j'avais lu auraient presque pu me faire hésiter à aller voir Insaisissables mais l'appel de Mélanie Laurent a été le plus fort. Et pourtant c'est quasiment ma seule déception du film. Certes, elle joue une française mais son accent américain est assez mauvais et son personnage est assez fade. Sans compter l'espèce de romance qu'elle vit avec Mark Ruffalo qui laisse sceptique et à laquelle on a peine à croire...
 
C'est mon petit bémol à ce film qui m'a véritablement transporté. L'univers de la magie n'est pas forcément un univers qui m'attire mais la mise en scène et le côté grandiose des tours réalisés sont vraiment bluffants. Ces quatre cavaliers impressionnent la foule en réalisant 2 tours de magie spectaculaires. Tour à tour, ils braquent une banque qui se trouve sur un autre continent puis dépouillent un banquier sans scrupules en virant toute sa fortune aux personnes qu'il a truandé. Un petit côté Robin des bois qui ajoute au suspens. Pourquoi tant d'altruisme???
 
Tout cela n'est pas vraiment au goût des 2 agents qui se sont lancés à leurs trousses. Un Mark Ruffalo plutôt sexy même s'il patauge pas mal accompagné d'une Mélanie Laurent un peu trop effacée même si elle vient à bout des réticences de son partenaire. Ces magiciens sont un tel mystère qu'il va falloir l'aide de Thaddeus Bradley, interprété par un Morgan Freeman très en forme, un génie qui arrive à déjouer et expliquer les tours les plus complexes.
 
C'est ce qui est intéressant d'ailleurs dans ce film, l'envers du décor et les secrets de la magie qui repose sur les illusions. Effectivement dès le début du film, on est bluffé. Le tour de cartes de Jesse Eisenberg, ce 7 de carreau que je n'ai pu m'empêcher de choisir et qui est celui qui est inévitablement choisi par tous. Il précise que l'illusion vient du fait qu'on regarde les choses de trop près. Le recul permettrait donc d'éviter de se faire prendre au jeu. De même, chaque tour sert souvent à détourner l'attention en vue d'un tour encore plus étonnant.
 
J'ai été carrément emballée par le scénario autant que par le casting et par les effets spéciaux qui nous transportent dans un monde de mirages. C'est rythmé, brillant et le retournement final est inattendu. Même s'il semble un peu rapide, il nous prend au dépourvu et l'effet de surprise est total! C'est malin, ingénieux et donne une vision différente du film que je reverrai avec plaisir avec cet éclairage tout neuf.
 
C'est loin d'être le genre de films qui m'intéresse en général et je remercie Mélanie Laurent qui a été mon argument de vente parce que j'ai passé un très bon moment de cinéma auquel je ne m'attendais pas du tout (c'est çà qui est bon!)


3 commentaires:

  1. C'est un peu trop " malin" pour être honnête justement ...
    J'ai aimé le début , la mise en place du scénario même s'il y avait déjà trop d'ellipses mais la fin, y'a un truc qui me chiffonne tjs ... C'est pas une fin naturelle, pour moi elle est vraiment capillotractée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Capillotractée je ne connaissais pas :). J'ai avancé sans chercher à expliquer, me suis laissée porter et j'en suis ressortie enchantée :D

      Supprimer
  2. Pour lire la critique de l'affiche d'Insaisissables, c'est par ici http://www.lecritiquedepub.com/insaisissables/

    RépondreSupprimer

Laissez une trace de votre passage...